les animaux aquatiques

Quels hôtes l'aquarium peut-il accueillir?

Des animaux aquatiques tirant parti des milieux aquatiques

les plantes aquatiques qualifient un biotope viable pour les animaux aquatiques Depuis les temps les plus reculés, l'homme a cherché à tirer aliments et matières premières des océans, des fleuves et des lacs, et de nombreux milieux aquatiques plantés avec des végétaux. A ce vaste ensemble de recherches scientifiques et techniques se sont, petit à petit, ajoutées toutes sortes d'informations destinées à mieux faire connaître les animaux par tous ceux qui aiment les beautés de la nature et qui voient dans l'aquarium un moyen précieux de mieux les apprécier. Quels animaux habitent les eaux? Cela fait pati des discussions en forum aquariophilie. Parmi eux, lesquels peuvent devenir les hôtes des aquariums - petits ou grands - et nous permettre d'en observer l'anatomie et les habitudes? Si l'on n'est particulièrement versé en zoologie, on ne peut imaginer l'immensité du règne animal, c'est-à-dire les espèces innombrables qui le composent, et sans doute croit-on que les espèces "d'aquarium" sont nombreuses, alors qu'en réalité elles sont "relativement" rares. N'oublions pas, avant tout, que les eaux douces et marines abritent une foule de microscopiques organismes, tant animaux (Protozoaires) que végétaux aquatiques (Diatomées, Péridiniens, etc.), qui ont pour rôle essentiel d'être des maillons de la "chaîne alimentaire", car ils servent de nourriture à un grand nombre d'animaux plus grands, comme le poisson rouge de l'espèce C. auratus. Il suffit d'un microscope pour avoir un aperçu de ce microcosme fascinant.

Aucun des grands groupes animaux dénommés "embranchements" n'est étranger au monde aquatique. Parmi les Vertébrés, mentionnons en premier lieu les poissons, sur lesquels nous nous arrêterons plus loin mais qui voisinent avec des représentants de toutes les autres classes. Ainsi les Amphibiens sont liés, de façon évidente, à l'eau où ils passent le début de leur existence, mais ils restent étrangers au milieu marin, contrairement aux Reptiles. On connaît, en effet, beaucoup de Serpents de mer (à ne pas confondre avec les créatures fantastiques des antiques légendes!), ainsi que les Tortues et les Crocodiles qui vivent aisément dans l'eau salée, à l'égal de certains lézards. Nous trouvons ensuite les oiseaux dits " aquatiques " : dénomination qui n'est en rien usurpée, si l'on songe aux moeurs des Pingouins, des Cormorans et des autres animaux plus connus, comme les Canards communs, ou encore les Foulques. Quelques Mammifères, comme les Loutres, s'acclimatent très bien à la vie aquatique, mais cette adaptation est de loin supérieure chez les Pinnipèdes (Phoques, Otaries, etc.) et chez les Cétacés. Ce n'est pas pour rien que les Dauphins et les Baleines sont souvent pris pour des poissons.

Comme on peut facilement le supposer, l'ensemble des invertébrés (par exemple, des coraux acropora en vidéo, à savoir des animaux privés de squelette et rattachés à tous les autres types zoologiques, à l'exclusion des vertébrés, est infiniment plus riche et varié.

Laissant de côté quelques Arachnides (Acariens, Araignées), nous ne retiendrons que les Insectes et les Crustacés, ou les Arthropodes (animaux à pattes articulées) qui comportent de nombreuses espèces aquatiques. Mais, on remarque ici un contraste très net. Les insectes, abondants dans les milieux terrestres, ne contribuent que pour une faible part au peuplement des eaux douces, et sont pratiquement absents des mers. Par contre, les Crustacés abondent partout, dans les océans comme dans les lacs et les rivières (par exemple, la daphnie Daphnia magna), en une incroyable variété de formes et de dimensions : c'est ainsi que l'on passe de certains Copépodes (une autre daphnie : Daphnia pulex), quasiment microscopiques, au gigantesque crabe japonais dénommé Macrocheira. Des organismes de conformation diverse furent, pendant longtemps, regroupés sous l'appellation de " vers ", aujourd'hui dépourvue d'une signification scientifique précise. Une fraction importante de la faune marine est représentée par les Bryozoaires, les Polychètes, les Némertiens et autres groupes, sur la classification desquels les avis des zoologues sont partagés. En revanche, l'embranchement des Mollusques, composé d'espèces en grande partie aquatiques et surtout marines, est bien défini. Enfin, le milieu marin est le domaine exclusif des Echinodermes, ces créatures aussi belles qu'abondantes, et des délicats Cténophores, dont le corps gélatineux et transparent rappelle celui des Méduses. Par contre, on ne trouve pas en eau douce les représentants des Cnidaires (comme les Hydres et les petites Méduses), ainsi que les Porifères ou Éponges (avec les Spongilles).

Bien que très schématisé, ce panorama nous montre bien la richesse de la faune aquatique, dont des représentants variés peuvent devenir hôtes des aquariums. Certains, naturellement, s'y sentiront à leur aise, cependant que d'autres, du fait de leurs exigences particulières, mèneront une existence plus précaire. Dans tous les cas, l'observateur attentif pourra étudier leur anatomie curieuse et leurs moeurs non moins singulières.